Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Pour vous adapter facilement au passage à l’automne, buvez des jus de pousses de blé.

Dans l’hémisphère nord, depuis l’équinoxe du 23 septembre, nous sommes entrés en automne, saison de transition qui prépare la flore, la faune et l’homme à l’hiver. Les températures baissent, les jours raccourcissent, les feuilles des arbres ne vont pas tarder à tomber et déjà les champignons se font plus nombreux. L’horloge interne est perturbée, phénomène qu’intensifiera en octobre le passage à « l’heure d’hiver ». Il s’en suit des troubles de l’équilibre physiologique de chacun, une sensation de fatigue et même pour certains des perturbations du sommeil, des douleurs articulaires, une diminution du système immunitaire, de l’anxiété et une baisse de moral. La tradition chinoise y voyait une variation brutale du « qi », l’énergie vitale, correspondant à une diminution du Yang et une augmentation du Yin au sein du corps. En son temps, le médecin grec Hippocrate (460-377 av. J.-C.), considéré en Occident comme le « Père de la médecine » avertissait que le début de l’automne vidait les organismes de l’énergie accumulée durant le printemps et l’été et les affaiblissait. Il suggérait de l’exercice et la consommation de plantes adaptogènes1 lors du changement de saison pour nous y adapter, éliminer nos toxines, retrouver de la vitalité et stimuler nos esprits. Parmi ces plantes, même si cela peut vous étonner, voire paraître extravagant, il en est une, le blé tendre (Triticum aestivum, L. 1753), céréale bien connue de la famille des Poacées dont le jus des jeunes pousses constitue ce que certains nutritionnistes américains n’hésitent pas à qualifier de superaliment sous l’appellation locale de « wheat grass ».

Jus de blé traditionnel pressé à la maison Healthline.com et poudre de jus de blé à reconstituer ®shop.drberg.com

Comme les diététiciens bénéficient outre-Atlantique d’une audience importante et largement médiatisée, souvent relayée par des sportifs et des artistes, auprès des consommateurs souvent menacés par l’obésité, la consommation des jus de blé manufacturés a dépassé 41 millions de $ aux Etats-Unis en 2022 d’après le cabinet US Grand View Research ont 45% sous formes de jus frais et 55% sous formes de jus reconstitués à base de poudres de pousses de blé. Cette même année, selon la même source, le marché mondial était estimé à 185 millions de $ et devrait atteindre environ 400 millions de $ en 2030. Dans la mesure où un grand nombre de consommateurs sèment eux-mêmes du blé avant d’en broyer les pousses pour en extraire le jus, ce marché reste par ailleurs fort sous-évalué.

La très ancienne médecine ayurvédique, holistique et préventive qui remonte en Inde à plus de 5000 ans, considère les jeunes pousses de blé comme un trésor. Les Hindous fervents leur vouent un véritable culte et ne manquent pas d’en faire offrande lors de leurs fêtes à leur Dieu-éléphant Ganesh. La médecine chinoise antique les utilisait aussi pour traiter différentes maladies ainsi que la médecine pharaonique. En Occident, l’ingénieur agricole américain Charles Franklin Schnabel2 (1895-1974) fit connaître les bienfaits de ces jeunes pousses dès les années 1920 en les ajoutant dans l’alimentation de poules pondeuses et triplant leur production hivernale d’œufs. Ses recherches ultérieures montrèrent d’autres bénéfices de ce supplément alimentaire dans la production laitière et la santé d’autres animaux, et, chez l’homme, dans la baisse de la mortalité infantile. Ils débouchèrent sur la commercialisation des jus de blé en herbe en Amérique du Nord dès les années 1940. La praticienne et naturopathe lithuanieno-américaine Ann Wigmore (1909-1994) développa cette pratique et en fit un succès à grande échelle dans les années 1970-1990. La large diffusion de son livre, The Wheat Grass Book3. facilita la poursuite de cet engouement y compris après sa mort. Aujourd’hui, loin des chiffres précités et par-delà ces données historiques, le jus d’herbe de blé est désormais reconnu scientifiquement4 dans de nombreux pays pour ses bienfaits pour la santé.

ComposantsJus de bléFarine complète
Protéines (g)
Fibres totales (g)
Hydrates de carbone (g)
Vitamine A (U)
Chlorophylle (mg)
Fer (mg)
Calcium (mg)
Vitamine C (mg)
Acide folique (mcg)
Niacine (mg)
Riboflavine (mg)
32
37
37
23 /136
543
34
277
51
100
6,1
2,03
13
10
71
0
0
4
41
0
38
4,3
0,12
Comparaison de la valeur nutritionnelle du jus de blé et de la farine complète de blé (pour 100 g de poids sec ®Schnabel

Les jeunes pousses de blé, et le jus que l’on en extrait par pressage dans un extracteur en métal (idéalement à bi-vis) pour consommation tel quel, forment un concentré exceptionnel de nutriments et de vitamines, et de plus, même si cela étonnera un grand nombre de personnes mal informées par les médias et les réseaux sociaux, un produit « zéro gluten »5.
Ces produits accessibles dans des formes prêtes à être consommées dans les magasins diététiques contiennent en effet  :
– 92 des 118 minéraux, et notamment du calcium, du cuivre, du fer, du magnésium, du phosphore, du potassium, du zinc, etc.,
– une forte teneur en protéines vivantes, prêtes à être assimilées, dont 17 acides aminés dont 8 acides aminés essentiels,
– les vitamines A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, C et E,
– environ 80 enzymes digestives,
– une très forte concentration en chlorophylle.
– des fibres végétales favorables à la digestion, notamment des populations urbaines.

Shots de jus glacés de blé ®Perfectfood-800wheatgrass.co

Les produits à base de pousses de blé, tels leur jus ou les poudres6 qui en sont issues, ont par suite des effets favorables à la santé dans divers domaines. Les plus attractifs sont sans doute les suivants :
– Les jus de blé ont un effet positif sur le système immunitaire et l’énergie7 via leur grande richesse en nutriments. Les consommateurs reconnaissent que leur boisson apporte un sentiment de bien-être physique et mental et facilite un sommeil apaisant.
– Ces jus ont une remarquable vertu détoxifiante8, préviennent les ulcères et aident le foie à éliminer les toxines (métaux lourds, alcools, cigarettes, etc.) que nous ingérons. Ils permettent de retarder le vieillissement des cellules et à combattre les maladies neuro-dégénératives, comme l’Alzheimer, et les maladies cardiovasculaires.
– Ils ont d’abord un effet anti-inflammatoire et alcalinisant9 principalement dû à leur forte teneur en chlorophylle. Les jus de blé aident ainsi à prévenir les stress oxydatifs, l’acné, l’eczéma, l’obésité10, le diabète de type II11, les douleurs articulaires, l’arthrite12, certains cancers13, etc. Ils sont également recommandés pour accélérer la cicatrisation des plaies et apaiser les coups de soleil et les brûlures. Ils contribuent aussi à supporter les effets secondaires des chimiothérapies14.
– Les jus de blé ont des propriétés anti-bactériennes15 et aident à combattre les infections récalcitrantes aux antibiotiques.
– Ils aident à éliminer les graisses et réguler le taux de cholestérol sanguin16, lutter contre l’anémie par le fer qu’ils apportent à l’organisme, régénèrent le taux de globules rouges17 et apportent de l’oxygène à l’organisme, ce qui contribue à un régime alimentaire efficace.

Pour bien aborder l’automne, n’hésitez donc pas à vous offrir une cure de drainage de jus de pousses de blé durant un ou deux mois que vous renouvellerez lors de la venue du printemps !

Alain Bonjean, 113e article
Orcines, le 14 octobre 2022


Mots-clefs : blé, Triticum spp., blé tendre, Triticum aestivum, céréale, plante adaptogène, nutrition, jus, boisson

1 – Les plantes adaptogènes forment une classe de régulateurs métaboliques qui permet d’augmenter la capacité d’adaptation de l’organisme aux variations des facteurs environnementaux et d’éviter les effets négatifs sur l’organisme de ceux-ci. Parmi les plus réputées, citons l’astragale (Astragalus mebranaceus), le ginseng (Panax ginseng), la rhodiole (Rhodiola rosea), le romarin (Rosmarinus officinalis), etc. … Le blé tendre en fait aussi partie, ce qui est moins connu.

2https://web.archive.org/web/20140306092334/http://cerophyl.net/cerophyl-1937.html

3 – Ann Wigmore (1985).The Wheat Grass Book, Avery Publishing Group Inc., 74 p. 

4 – R. Mujoriya, S. Patel (2011). A study on wheat grass and its nutritional value. Food Science and Quality Management 2, 1-9 ; https://ijppr.humanjournals.com/wp-content/uploads/2017/08/21.Jayshree-Aate-Pallavi-Urade-Lata-potey-Dr.-Satish-kosalge.pdf ; https://actascientific.com/ASNH/pdf/ASNH-03-0526.pdf ; https://www.rroij.com/open-access/a-mini-review-on-wheatgrass-.pdf ; https://www.ijsr.net/archive/v5i10/ART20161876.pdf ; http://medcraveonline.com/IJCAM/IJCAM-03-00092.pdf ; https://www.bibliomed.org/mnsfulltext/196/196-1569002946.pdf?1664123277 ; https://www.luzvida.com/articuloscientificos/Multiples_potenciales_del_wheatgrass.pdf

5 – Ce sont les protéines du grain de blé et de la farine qui sont sources de gluten, pas les jeunes pousses de cette céréale. En effet, le gluten ne se forme que lorsque les protéines de la farine de blé sont mélangées à l’eau et créent un réseau viscoélastique qui s’avère nuisible aux personnes – peu nombreuses – malades de la maladie cœliaque, de la sensibilité non-cœliaque au gluten et de la dermatite herpétiforme sont allergiques. Le Jus de jeunes pousses de blé ne contient donc pas de gluten : vous pouvez l’utiliser en toute confiance. https://www.glutenfreeliving.com/gluten-free-foods/gluten-free-nutrition/gluten-questions-and-answers/wheat-grass/

6 – A noter que les poudres de pousses de blé, outre la reconstitution de boissons, peuvent être incorporées dans l’alimentation quotidienne.
S. Gautam, G. Saxena (2018). Cultivation of wheat grass and development of value added products incorporating wheat grass juice and wheat grass powder. Food Science Research Journal 9, 1, 20-25 ; https://gcris.iyte.edu.tr/bitstream/11147/6267/1/6267.pdf ; http://researchjournal.co.in/upload/assignments/9_20-25.pdf

7https://medcraveonline.com/APAR/APAR-09-00423.pdf

8https://medcraveonline.com/APAR/APAR-09-00423.pdf ; https://ajbs.journals.ekb.eg/article_196457_218710e99952108f91a02e6a9b9df1cf.pdf ; https://innovareacademics.in/journal/ijpps/Vol6Suppl2/8512.pdf

9 – B. Santosh et al. (2018). Qualité nutritionnelle et activité antioxydante de l’herbe de blé (Triticum aestivum) -Déballage par profilage du protéome et tests DPPH et FRAP, https://ift.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/1750-3841.14224 https://www.functionalfoodscenter.net/files/47516971.pdf ; https://pharmeasy.in/blog/ayurveda-uses-be nefits-side-effects-of-wheatgrass/ ;

10 – Ji-Young Im et al. (2015). Anti-obesity effect of Triticum aestivum sprout extract in high-fat-diet-induced obese mice, https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09168451.2015.1006567 ; https://medcraveonline.com/APAR/APAR-09-00423.pdf

11https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25116122/

12 – M. Chauham (2014). A pilot study on wheat grass juice for its phytochemical, nutritional and therapeutic potential on chronic diseases. Int. J. of Chemical Studies 2, 4, 27-34

13https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25782530/ ; https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26156538/ ; https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25782530/

14https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25782530/

15 – L. Rajpurohit, N. Mehta, A.V. Ankola, A. Gadiyar (2015). Evaluation de l’activité antimicrobienne de diverses concentrations d’extrait d’herbe de blé (Triticum aestivum) contre les bactéries Gram-positives : Une étude in vitro . J. Dent. Res., 2:70-2 ; J. Singh Pannu, R. Kumar Kappor (2014). « The green blood » wheatgrass juice, a health tonic having antibacterial potential. World J. of Ph. Res. 4, 3, 46-54.

16https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21485304/

17https://medcraveonline.com/APAR/APAR-09-00423.pdf ; https://pdfs.semanticscholar.org/782a/ba63e71ad06114be758202025f518ffc35a0.pdf

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :